Accueil
Rechercher
Recherche
 
Présentation d'Azur Innovation au PIRC Cluster Solaire
Présentation par Tarik Haddi du Fonds Azur Innovation
A l'occasion du séminaire "Clean Tech au Maroc : leviers de croissance et opportunités de développement sur le marché américain" organisé par le CLUSTER SOLAIRE en partenariat avec Venture Well avec le soutien du département d’état américain en charge de l’énergie et du programme Green Business Booster.
 
pirc_clean_tech_symposium

Azur Innovation PRESENTATION

Azur Partners :

  1. Société de gestion de fonds d'investissement marocaine indépendante conformément aux meilleurs pratiques du capital investissement
  2. Orientée capital risque (et retournement)
  3. Fonds à impact qui visent la maximisation de valeur pour l'ensemble des parties prenantes des projets financés: actionnaires, promoteurs, salariés, l'écosystème industriel du projet, la collectivité à travers les contributions fiscales à travers des objectifs d'impacts sociaux économiques prédéterminés, les meilleures pratiques en matière de Gouvernance et de Responsabilité Environnemental et Social de l'entreprise
  4. La performance que nous visons est une performance globale (et non pas spécifique aux actionnaires)
  5. Fonds dans l'agriculture, l'agroalimentaire et nous structurons actuellement avec la CCG le plus grand fonds d'amorçage de l'histoire du Maroc destiné aux entreprises innovantes dans les activités du futur
  6. Administrateur au sein de l'AMIC et président Commission Amorçage et Co-président de la Commission mixte AMIC CGEM pour la startup 

Introduction:

Notre Fonds Azur Innovation a été construit sur l'idée que les activités économiques telles que nous les connaissons encore aujourd'hui au Maroc sont en passe d'être disruptées partout dans le monde grâce aux nouvelles technologies :

•             l'agritech bouleverse l'agriculture en combinant la big data, les objets connectés et l'IA

•             l'industrie telle qu'on la connaît aujourd'hui au Maroc va disparaître au profit de l'industrie 4.0 (qui va allier Big data, IA, internet des objets, réalité augmentée et impression 3D) et elle n'attend que la 5G pour se déployer massivement

•             Le commerce sera révolutionné par les market place comme Amazon (chacun d'entre nous peut ouvrir un compte à Amazon, avoir son identifiant, acheter des biens et services ou les fabriquer dans une usine 4.0 les stocker chez Amazon, les vendre sur la market place, éditer des factures, recevoir ses règlements sur son compte bancaire et cela dans la transparence et avec la traçabilité la plus totale)

•             le transport et la logistique par les véhicules autonomes

•             La finance sera métamorphosée par la blockchain

•             L'éducation et la santé ne seront plus approchées de la même manière grâce à l'edutech, medtech et les biotech

•             Même l'humain sera augmenté par l'apport la combinaison homme-machine (transhumanisme)

Pour accompagner ces évolutions le Maroc devra investir dans :

1.            Réhabilitation du capital humain:

•             accélérer la réforme de l'éducation nationale : adapter aux exigences de la nouvelle économie les contenus, le corps professoral (les meilleurs), les méthodes pédagogiques.... (donner à nos jeunes des compétences adaptatives et des soft skils et non pas les préparer aux métiers d'hier)

•             Refonte de la formation professionnelle qui doit également privilégier les compétences requises par la nouvelle économie et devenir continue (notamment grâce au digital) pour s'adapter aux évolutions qui vont s'accélérer

2.            Infrastructures technologiques : pour cela il faudra développerdes centres de recherche et des universités d'excellence sur le modèle de l'Université MVI de l'OCP à Benguerir, mais aussi investir massivement dans la 5G, IA, Big Data, internet des objets, blockchain pour développerdes expertises locales dans ces domaines et les mettre à la disposition de nos entreprises pour qu'elles puissent développer les business models de demain

3.            Appui massif à la R&D : dans les établissements publics et dans les entreprises privées avec un accès à ces marchés pour les stratups agissant au Maroc (crédit d'impôt rechercheet réformedu CMP)

4.            Renforcementdu Capital Risque pour résoudre le problème du financement de la

sta rtu p innova nte a u Maroc (ce qu'a pris en charge la CCG avec INNOV INVEST)

Le capital risque:

C'est quoi?: une offre de financement structurée par une SdG qui permet à des Investisseurs qualifiés (Banques, Assurances, Organismes de prévoyances, DFIs, Groupes & family office...) d'investir à travers un véhicule (le Fonds) dans le capital de sociétés ciblées dans le cadre d'une politique d'investissement prédéterminée

Pourquoi?: pour adresser un segment d'entreprise non couvert par les financements classiques (premiers stades de vie de l'entreprise/innovation donc risqué) mais qui peut être très rentable avec un fort impact économique (les économistes parlent de correction d'une distorsion de marché)

Comment?: participation dans le capital + quasi fonds propres pour financer un business plan dans des conditions (de valorisation, de gouvernance.) et pour une durée prédéterminée (5 ans en moyenne)

AZUR INNOVATION est un fonds d'investissement de 360 Mdhs avec la participation de la CCG, d'institutions financières de Développement (DFI's) et d'institutionnels marocains dont MASEN.

✓            Il aura le statut d'OPCC ce qui assure à ses investisseurs, notamment la transparence fiscale et le contrôle de l'Autorité Marocaine des Marchés de Capitaux (AMMC).

✓            Le fonds aura une durée de vie de 10 ans avec une période d'investissement de 5 ans

✓            Il investira dans 20 start-ups innovantes dans les activités de la nouvelle économie.

✓            Le Fonds privilégiera les secteurs: des énergies renouvelables et de cleantech, métiers mondiaux du Maroc, agritech, fintech, biotech, medtech, edtech, plateforme de services...

✓            L'investissement se fera par apport de fonds propres et quasi fonds propres avec des tickets d'investissement moyens de l'ordre de 5 Millions de Dirhams (hors follow-on).

Tickets moyens et stades de développement :

1.            Entreprises avec moins de 18 mois d'activité, ayant un concept de produit/service innovant prouvé (proof of concept réalisé) avec mise sur le marché réussie* (Composante Seed Capital) : ticket moyen 2,5 MDHS

2.            Entreprises avec plus de 18 mois et moins de 3 ans d'activité, ayant un produit/service innovant en production et disponible sur le marché, avec des ventes récurrentes (Composante Early Stage Capital) : 4 MDHS

3.            Entreprises avec plus de 3 ans et moins de 5 ans d'activité, ayant un produit/service innovant en forte croissance avec EBITDA positif, même si elle réalise encore des pertes, (Composante Venture Capital): 7 MDHS

« Quand vous avez une idée il faut agir, et c'est seulement lorsque votre première facture sera payée que vous pouvez élaborer un business plan »

Conditions d'éligibilité :

  1. Etre une personne morale de droit marocain ;
  2. Projet innovant au sens large : produit /service nouveau ou amélioré, procédé nouveau ou amélioré, nouvelle méthode d'organisation de production ou de commercialisation (qui permet de réduire les coûts et donc les prix, soit d'augmenter les marges...innovation de business model), nouveau marché, etc. ;
  3. Fort potentiel de croissance ;
  4. Perspectives de rentabilité suffisantes et réalistes (pas pour enrichir les actionnaires, mais pour un gage de pérennité du projet et de retour des Investisseurs);
  5. Impacts socio-économique et environnemental (indicateurs et objectifs à fixer avec le promoteur) positifs ;
  6. Bonnes perspectives de sortie du Fonds (rentabilité, techno, BDD...). 

Les critères de sélection :

Avant tout la qualité de l'équipe :

  1. le champ de ses compétences techniques : techno, marketing, management, finance
  2. Sa complémentarité et sa cohésion : la créativité peut être l'affaire d'une personne mais l'exécution c'est l'affaire d'une équipe et il faut qu'elle soit soudée,
  3. les softskills et essentiellement :
  4. L'intelligence du domaine d'activité et des technologies mises en œuvre, les opportunités et les menaces et la capacité à déceler les signaux faibles de l'environnement
  5. l'agilité à savoir la capacité à s'adapter à la réalité et (aucun busines model réussi n'a pas connu 2 ou 3 pivotages)
  6. La capacité à aller vite pour créer en permanence des avantages compétitifs (« move fast and break things » )
  7. l'art de l'exécution
  8. La capacité à mobiliser des talents à tous les niveaux, un Board de qualité et à forger les partenariats nécessaires

L'innovation, les technologies alternatives, les risques de sur-plantation et les barrières à l'entrée (un brevet c'est nécessaire mais pas toujours suffisant).

Le cadre réglementaire.

Surtout l'adéquation du produit au besoin et le potentiel du marché : est-ce que la solution répond à un besoin du marché et est-ce que ce marché est suffisamment profond pour permettre de rentabiliser le projet?

On regarde aussi ce que l'on appelle en bon franglais la scalabilité c'est à dire la capacité d'une entreprise à pouvoir monter en volume d'activité tout en améliorant sa capacité bénéficiaire (courbe dégressive du coût de recrutement des clients par exemple).

Enfin L'adéquation des moyens disponibles (humains, technique, financier, fournisseurs...) au business model.

Conclusion

Azur Partners a mobilisé (i) des Investisseurs de premier plan tant nationaux qu'internationaux (ii) les compétences du capital amorçage requises (iii) les meilleurs professionnels de l'accompagnement.

L'objectif : une approche smart capital qui associe au financement, le mentorat, le coaching comportemental, la formation, l'assistance technique et le monitoring.

NOTRE AMBITION EST DE FAIRE ENTRER LE  MAROC  DANS LE TOP 5 AFRICAIN D’ICI 2030 (A L’ISSUE DU FONDS)


Annexes

Procédure d'investissement

1.            Réunions avec les promoteurs et l'acteur accompagnant

2.            Dossier Comité sélection

3.            Comité Sélection

4.            Demande garantie CCG

5.            Dossier évaluation Comité Investissement

6.            Négociation des termes et conditions de l'investissement

7.            Signature du Term Sheet

8.            Comité Investissement

9.            Due Diligence indépendante

10.          Rédaction du documentation de prise de participation (pacte, contrat, garantie actif passif, PV organes légaux....)

11.          Closing

12.          Investissement selon avancement du projet

13.          Comité de Suivi Mensuel (CSM)

Termes et conditions pré - Comité d'investissement :

  • Le montant et les modalités de l'investissement : valorisation d'entrée et table de capitalisation, montants en capital, dettes convertibles, échéancier des déblocages, clauses d'ajustement éventuel des prix d'entrée et/ou de sortie... ;
  • La conditionnalité de la garantie CCG
  • Les garanties d'actif et de passif et la garantie de la garantie,
  • La gouvernance, les droits d'information et les décisions importantes : répartition des sièges au sein des organes, les décisions ne pouvant être prises sans l'accord du Fonds et droits de veto, les reporting à transmettre à la Société de Gestion, leur forme, leur fréquence et les sanctions en cas de non respect des obligations RSE
  • Les droits de préemption & d'agrément,
  • Les clauses de (non) dilution / relution,
  • Droit du Fonds de diligenter des audits inopinés Droit de retrait,
  • Les droits de sortie (total et proportionnelle, obligatoire et optionnel, avec priorité pour le Fonds), les clauses de liquidité et les modalités de cession forcée, etc.
  • La convention de partenariat pour l'accompagnement.

Due diligence après décision du Comité d’Investissement:

  1. En règle générale, toute information communiquée par le promoteur
  2. La moralité du ou des promoteurs
  3. diplômes et expérience
  4. propriété de la technologie (brevet et propriétés intellectuelles)
  5. réalité des ventes et des commandes
  6. sincérité des états financiers le cas échéant,...
  7. Les risques technologiques, juridiques, fiscaux, sociaux, environnementaux, ... qui donne la cartographie des risques à suivre lors des CSM

Ce que va apporter AZUR INNOVATION :

  • des investisseurs de référence (BAD, DGGF, KFW, CIH, BMCE, MASEN, SAHAM...)
  • de l'expertise et de l'expérience en matière de structuration et de déploiement des business model, de pilotage et restructuration de montage et la mise en œuvre de schémas financiers complexes
  • de cessions à des industriels ou d'éventuelles introductions en bourse
  • des critères et des procédures rigoureux de monitoring, de contrôle interne et fine tuning des Business Model,
  • un cadre de gouvernance,
  • des systèmes de gestion des impacts sociaux et environnementaux,
  • une capacité d'endettement,
  • un appui pour les futures levées de fonds

En conclusion quelques conseils aux futurs entrepreneurs:

« L'objectif ce n'est pas de lever des fonds mais de répondre à un besoin de manière rentable »

« Innover c'est identifier un problème ou une contrainte dans une chaine de valeur et construire une offre de valeur qui rend obsolète la chaine de valeur initiale ».

La technologie n'est que le support de l'Innovation ; « la vraie innovation est dans une conception novatrice du modèle d'entreprise ». L’objectif c'est le business model et non pas la technologie

« La clé pour un entrepreneur c'est d'avoir un avantage concurrentiel maximal : son nouveau modèle d'entreprise doit toujours bénéficier d'une marge absolue."

Après le business model, l'entrepreneur doit se concentrer sur l'impact socio-économique de son projet plus que sur la notoriété qu'il peut en tirer.

Rester humble privilégier la simplicité et l'efficacité.

Le plus important ce n'est pas d'avoir la meilleure idée ou le plus beau brevet...mais c'est être le meilleur dans l'exécution des idées.

« Quand vous avez une idée il faut agir, et c'est seulement lorsque votre première facture sera payée que vous pouvez élaborer un business plan »


 
azur partners
Réalisation - xclic 2011 -